Voyant que l'ARC (Association pour la Recherche sur le Cancer) lançait un débat où l'on pouvait poser ses questions aux chercheurs, j'ai posté sur leur site ma petite contribution. La réponse est édifiante. (voir ici: Quand va-t-on enfin faire de la recherche pour améliorer la prévention ?)

D'accord, j'avais mis un brin de provocation avec l'allusion aux labos pharmaceutiques, mais je ne m'attendais quand même pas à une telle mauvaise foi dans la réponse.

Le chercheur, qui, j'espère, est plus rigoureux lorsqu'il fait de la médecine que lorsqu'il rédige un texte plein de fautes de frappes et d'erreurs de copié/collé, cherche à démontrer la faible incidence de l'environnement sur l'épidémie de cancer en prenant les chiffres concernant les enfants de 0 à 4 ans !

Dans ma question, j'avais fait référence aux enfants, pas aux bébés.

Ce n'est pas demain la veille du jour où je donnerai de l'argent à une association de recherche contre (pour?) le cancer.